Publications

Mar 2017

I/O – LA GAZETTE DES FESTIVALS

Jan 2016

LIBERATION

« Quinoa, inca d’espèce »

Nature morte commandée par Libération, parue le 14 janvier 2016, page 20-21.

Mar 2014

CONNAISSANCES DES ARTS

« Amélie Chassary et Lucie Belarbi transfigurent le réel avec poésie dans les contes photographiques qu’elles concoctent à quatre mains. »

« … le duo montre de façon poétique et décalée l’attachement des personnages à des gestes usuels. Parfois même, le surnaturel fait irruption dans le réel, comme dans cette image où une enfant sur un tapis de jeu voit surgir une lumière étrange. »

« … première exposition à la galerie Rauchfeld, avec une série intitulée Résonance. Nouveau dialogue avec la couleur où le merveilleux apparaît dans le bleu d’une forêt, dans la singularité d’un bouquet fané qu’on arrose, dans les formes ovoïdes de l’eau en écho à la nudité d’une femme. »

Myriam Boutoulle, Connaissances des Arts, Mars 2014, page 96-97, Rubrique « Nouveau talent »

Fév 2014

MAISON FRANÇAISE MAGAZINE PARIS

« Les veilleurs »

« La galerie Rauchfeld présente du 6 au 23 février la nouvelle série Résonance du duo Amélie Chassary & Lucie Belarbi. »

Juin 2013

IMAGES

Circulation(s) 2e édition, Images Magazine n°50, page 92

Mar 2012

MAISON FRANÇAISE

« Amélie Chassary et Lucie Belarbi font partie des photographes à avoir été sélectionnés dans le cadre de la deuxième édition du festival de la jeune photographie européenne, Circulation(s). »

Maison Française n°576, page 111.

Fév 2012

20 MINUTES

« La 2e édition du festival Fetart, qui présente cette année les clichés de 26 jeunes photographes européens ouvre ce samedi »

20 minutes, vendredi 24 février 2012.

Fév 2012

PHOTOGRAPHE

Hanc regionem praestitutis celebritati diebus invadere parans dux ante edictus per solitudines Aboraeque amnis herbidas ripas, suorum indicio proditus, qui admissi flagitii metu exagitati ad praesidia descivere Romana. absque ullo egressus effectu deinde tabescebat immobilis.

Fév 2012

PHOTOTECH

« Les deux jeunes photographes plasticiennes ont figé leurs modèles dans leurs rituels et leurs coutumes familiales en créant une intimité toute naturaliste (…) »

Phototech n°18, Février/Mars 2012

Fév 2012

TGV MAGAZINE

« Le projet Huis-Clos, série de photographies coréalisées, (…) inscrit les personnages dans les rituels et les coutumes familiales. »

TGV Magazine, n°141.